L’impact psychologique de l’infertilité sur le couple : un sujet tabou!

L’impact psychologique de l’infertilité sur le couple : un sujet tabou!

L’incapacité à concevoir naturellement un enfant peut être l’une des épreuves les plus déchirantes qu’un couple puisse affronter. Non seulement cela affecte physiquement les partenaires, mais cela a également un impact profond sur leur bien-être émotionnel et leur relation. Dans cet article, nous explorerons les réactions émotionnelles courantes et le stress induit sur la relation conjugale lorsque l’infertilité survient.

Réactions émotionnelles courantes

CHOC ET DÉNI Lorsqu’un couple découvre qu’ils ont des difficultés à concevoir, le premier réflexe est souvent le choc. C’est un moment où la réalité semble irréelle, et le déni peut s’installer temporairement. Les partenaires peuvent avoir du mal à accepter cette nouvelle réalité et peuvent se sentir dépassés par l’incertitude de leur avenir familial.

TRISTESSE PROFONDE La tristesse est une émotion omniprésente chez les couples confrontés à l’infertilité. Chaque période de fertilité ratée peut raviver un sentiment de perte et de deuil de la parentalité biologique. Les projets et les rêves peuvent sembler s’éloigner, entraînant une tristesse profonde et parfois persistante.

COLÈRE ET FRUSTRATION La colère est une réaction naturelle face à l’injustice perçue de l’infertilité. Les partenaires peuvent se sentir en colère contre eux-mêmes, contre leur corps ou même contre le monde qui semble injuste. Cette colère peut parfois se transformer en frustration envers les traitements médicaux, les pronostics incertains et les attentes non satisfaites.

CULPABILITÉ ET AUTOBLÂME Souvent, l’infertilité est accompagnée d’un sentiment de culpabilité. Chacun peut se blâmer soi-même ou l’autre pour la situation, même si rationnellement ils savent que cela ne résout rien. Le sentiment de ne pas être à la hauteur des attentes personnelles ou des attentes familiales peut accroître ce sentiment de culpabilité.

SENTIMENT D’ÉCHEC : Les personnes vivant l’infertilité ressentent souvent un profond sentiment d’échec, se disant que leur corps n’est pas capable d’accomplir ce pour quoi il est conçu. L’idée de ne pas pouvoir faire ce que les humains font depuis la nuit des temps peut grandement impacter l’estime de soi et le sentiment de compétence.

 

Stress et Pression sur la relation Conjugale

COMMUNICATION ALTÉRÉE L’infertilité peut perturber la communication au sein du couple. Les difficultés à exprimer ses émotions peuvent entraîner des malentendus et des frustrations supplémentaires. Il est essentiel d’établir un espace sûr pour discuter ouvertement des sentiments, des espoirs et des craintes concernant l’infertilité.

PRESSIONS EXTERNES ET INTERNES Les attentes sociales et familiales peuvent ajouter une pression supplémentaire sur le couple déjà éprouvé. Les questions répétées sur la parentalité future peuvent être intrusives et douloureuses. De plus, les couples peuvent se sentir pressés par le temps et les options limitées, exacerbant ainsi le stress émotionnel.

INTIMITÉ ET VIE SEXUELLE L’infertilité peut influencer l’intimité émotionnelle et physique du couple. Les relations sexuelles peuvent devenir mécaniques et focalisées sur la procréation, ce qui peut diminuer le plaisir et la connexion intime. Il est crucial de trouver un équilibre entre la tentative de conception et le maintien d’une intimité affective et sexuelle saine.

DISSONANCE ENTRE LES PARTENAIRES : Un sujet de conflit récurrent dans les couples en procréation médicalement assistée (PMA) est la différence de perception de l’urgence du désir d’avoir des enfants. Souvent, un des partenaires ressent une plus grande urgence, ce qui peut mettre une pression importante sur l’autre, occasionnant des conflits et des tensions.

 

L’isolement et le manque de compréhension

COMMENTAIRES BLESSANTS : Le manque de connaissance sur l’infertilité amène souvent les gens à faire des commentaires malavisés ou à donner des conseils non sollicités. Des phrases comme «arrête d’y penser» ou «c’est la vie qui décide» peuvent être très blessantes et amener les couples à éviter de parler de leur situation, créant un sentiment d’isolement.

SENTIMENT D’ISOLEMENT : L’isolement découle souvent de l’inconfort des autres face à cette réalité. Les couples peuvent se sentir seuls dans leur expérience, ne trouvant pas le soutien nécessaire pour naviguer à travers cette épreuve.

Conclusion

En conclusion, l’infertilité affecte profondément le bien-être émotionnel des individus et des couples. Les réactions émotionnelles telles que le choc, la tristesse, la colère et la culpabilité peuvent tester la résilience d’une relation. Néanmoins, avec un soutien mutuel, une communication ouverte et l’accès à des ressources appropriées, les couples peuvent naviguer à travers cette épreuve avec une plus grande force et un lien renforcé.

Marilou, travailleuse sociale et experte en périnatalité peut vous soutenir dans cette épreuve.

Ne restez pas seul, nous sommes là pour vous accompagner.